Hiérarchiser, prioriser, valider le plan de formation

Voilà, vous avez maintenant un récapitulatif des demandes et projets de formation (par exemple sous excel) qui vous semblent recevables.

Il vous revient maintenant de mettre des priorités sur chacune de ces demandes en fonction des budgets disponibles pour les financer, mais également les possibilités de remplacement ou d’organisation interne pour gérer le départ en formation, mais aussi bien sûr en fonction de l’urgence du besoin de formation. Il est d’ailleurs possible de programmer les demandes sur plusieurs années…

La priorité sera donnée aux formations comblant les besoins considérés comme à la fois
urgents et importants (selon la méthode classique consistant à classer les besoins de
formation dans l’une ou l‘autre de 4 cases d’un tableau composés de 2 axes : importance
(important- pas important) d’une part et l’urgence (urgent- non urgent) d’autre part).

urgent-important-copy

Plus concrètement, la priorité pourrait être donnée aux besoins de formation :

  • liés à des obligations légales (sécurité et hygiène par exemple),
  • couvrant des enjeux majeurs pour l’établissement, en lien avec la mission, les
    objectifs, la stratégie de l’établissement,
  • répondant à des exigences professionnelles impératives (exemple : une titularisation ou une certification),
  • susceptibles de corriger des dysfonctionnements « cruciaux » (ceux par exemple
    pour lesquels l’établissement a reçu des plaintes des parents),
  • indispensables au bon fonctionnement des équipes pédagogiques
  • dont le retour sur investissement (ROI) ou sur expérience (ROE) semble le plus
    élevé (rapport entre le coût et les gains escomptés) (donc, les formations dont la
    contribution à la réussite du projet ou à la disparition du dysfonctionnement seront
    les plus grandes),
  • exprimés à la fois par l’enseignant et le chef d’établissement,
  • …..

Attention, les formations retenues qui démarrent chronologiquement avant les autres sont d’office prioritaires…